La Souricière

Pièce jouée depuis les années 50 à Londres avec plus de 250 000 représentations. Adaptation théâtrale d’un mystère radiophonique écrit en 1947, elle est célèbre pour son dénouement à surprise que les spectateurs sont priés de ne pas révéler, comme le demande la dernière réplique de la pièce donnée par le policier : « Chers spectateurs, complices du crime, merci d’être venus. Et de ne pas révéler l’identité du meurtrier ».

 Hiver 1950. Molly et Gilles Ralston ouvrent enfin leur pension de famille le jour même où une exceptionnelle tempête de neige s’annonce…